Il n'est pas toujours recommandé de tondre une pelouse mouillée ou humide, quelle que soit la saison. L'herbe se colle plus facilement à la tondeuse. Ce qui entraîne un dysfonctionnement du système d'élagage. Vous avez alors quelques astuces dans cet article pour vous faciliter la tâche.

À quel moment tondre une pelouse mouillée ?

D'abord, la pelouse doit être coupée après une période de pluie. Puisqu'il est difficile de tondre pelouse humide, il faut alors attendre la fraîcheur du soir pour passer à la tonte. Il est possible de suivre également la rosée du matin et les fréquences d'arrosage pour pratiquer la tonte.

De plus, les tondeuses électroniques sont plus sujettes au colmatage. Elles peuvent être abîmées si on les emploie pour tailler les gazons mouillés.

Par ailleurs, la tonte à la lune décroissante est la plus favorable à l'herbe. En effet, la déclinaison de la lune pousse l'eau à se limiter aux racines. L'herbe sera alors plus réceptive pour mieux supporter la tondeuse.

Pourquoi éviter de tondre la pelouse en saison pluvieuse ?

D'abord, tondre une pelouse mouillée sera un échec. Et le pire, est qu'une telle action entraînera un blocage de votre appareil d'élagage. Cela aura un effet négatif sur le fonctionnement de votre dispositif de tonte. Aussi, tondre une pelouse quand il y a de la rosée est également à éviter.

L'herbe ne se laisse pas couper si facilement quand elle est mouillée. De ce fait, il est important de savoir à quel moment tondre sa pelouse pour ne pas rater son action.

Cependant, la tondeuse à essence tractée ayant une largeur de coupe minimale de 46 cm, peut quand même vous aider. Il est possible de l'appliquer sur l'herbe haute et humide, sans trop craindre les dégâts.

Enfin, pour pouvoir tondre correctement votre pelouse mouillée, utilisez de l'huile ou du silicone sur le bas de votre tondeuse. Cette astuce empêchera l'adhésion de l'herbe à votre machine.