Pour assurer la longévité de votre appareil, il est important de veiller à son entretien. À cet effet, il existe des astuces simples et pratiques qui peuvent permettre de garder en état le poêle à bois.

Ramoner les conduits de la cheminée

Pour éliminer les surplus de suie dans la cheminée, il faut procéder à un ramonage de la cheminée sur une fréquence de deux fois l’an en moyenne. Selon que la quantité est assez importante, l’idéal est de multiplier les séances de ramonages des conduits. Le ramonage de conduits se fait dans certaines conditions et il vaut mieux le confier à des professionnels. En vous rendant sur le site https://www.lamaisondechloe.fr/quel-parement-derriere-un-poele-a-bois/ vous aurez plus de détails.

Assurer le nettoyage de la vitre du poêle

Les poêles à bois sont équipés de système de balayage qui nettoie la suie de la vitre pendant la combustion. En dehors de ce système intégré qui permet de nettoyer et de maintenir propre la vitre, il y a d’autres astuces qui sont de mise pour éliminer le dépôt de suie.

Il suffit pour cela de suivre certaines étapes :

  • Imbiber un morceau de journal froissé dans de l’eau
  • Le tremper ensuite dans de la cendre

Utiliser la partie en cendres pour frotter la vitre

  • Faire plusieurs fois le même geste jusqu’à ce que toute la suie soit décollée
  • Utiliser pour finir, un autre morceau de papier propre pour enlever la cendre

Procéder à l’évacuation des cendres

La tendance la plus répandue avec les poêles c’est de vider (trop) fréquemment les cendres. Pourtant, il est plus pratique de laisser une couche de cendres à l’intérieur du foyer. Cela permet en effet d’isoler la chambre de combustion, mais surtout de protéger le sol de la chaleur qui est émise.

Il faut dire que dans les cendres, on retrouve de petits morceaux de charbon. Ces morceaux facilement la flambée lorsqu’un nouveau feu veut être activé. À défaut de les utiliser, il faut les vider à l’aide de seau en métal. Ils peuvent être utilisés comme engrais pour vos plantes de jardins.